Un travail sur l’organisation et la fonction employeur… qui a renforcé le collectif de bénévoles

Reconstruire un collectif de bénévoles pour mener une association tout en travaillant sur la fonction employeur et l'organisation salariée. C'est ce qu'a pu expérimenter l'association Bonnat Loisirs Jeunes (BLJ) entre 2011 et 2012, avec l'appui du DLA. "Voir plus haut, sortir la tête du guidon, y voir clair mais aussi une meilleure cohésion de groupe et de coordination de travail", c'est ce qu'en ressort la présidente de cette dynamique. Elle ajoute : "je ne pense pas qu’on y serait arrivées seules".

En 2011, à l’occasion du renouvellement du projet d’animation locale triénnal, BLJ rejoint la démarche de diagnostic proposé par la CAF et le DLA. Pour Mme Duqueroix, la présidente de BLJ, « On a trouvé ça judicieux afin de reposer le projet associatif, surtout après la période de crise que nous venions de traverser : nous avions jusqu’alors beaucoup de problèmes au niveau salarial : on n’adhérait pas à une convention collective, on avait des contrats complètement obsolètes : deux des travailleurs du centre avait trois CDD de quelques heures qui s’étaient accumulés avec le temps… » Sur le plan du bénévolat, plusieurs personnes avaient démissionné du bureau.

Du projet associatif…

L’association s’est alors donné deux axes de travail, accompagné par un intervenant du DLA Creuse, Bruno Rouault : « le premier a consisté à réfléchir et à rédiger le projet associatif de Bonnat loisirs Jeunes, sur la base d’un canevas avec les points à travailler : le rôle de chacun, les objectifs, les actions menées, les statuts… on s’est réunis pour aborder ses points, puis on s’est réparti le travail. Nous avons ensuite travaillé certains autres points, notamment avec Bruno, notre trésorière et moi comme la mise au norme des contrats CDD qui s’étaient accumulés, ou encore la règlementation des contrats d’engagement éducatifs (CEE) des animateurs, l’adhésion potentielle à une convention collective, la mise à plat de la masse salariale, le calcul du budget prévisionnel… »

… à la construction d’un partenariat avec la collectivité

L’intervenant DLA « nous a donné le cadre légal, nous a conseillé, et il a su nous transmettre certaines notions que nous pourrons réutiliser par la suite. Par exemple, l’ancienne directrice était mise à disposition de l’association par la Commune de Bonnat. Nous avons réfléchit et rédigé une convention pluriannuelle avec la Commune afin que nous puissions directement la salarier, moyennant une subvention en plus. Je pense que la mairie s’y retrouvait aussi car elle a immédiatement accepté de signer. L’ancienne directrice est partie à la retraite, et nous avons pu embaucher Mylène DAYANT.

Implantée depuis 1994 à Bonnat, BLJ s’est créée en réponse à un besoin fort du territoire : la garde des enfants pendant les grandes vacances. Aujourd’hui ouvert à toutes les vacances scolaires et les mercredis, le centre de loisirs propose des activités éducatives avec un thème par an (cette année le développement durable) mais aussi des sorties ponctuelles (piscine, bowling…) à des enfants de 6 à 14 ans des communes alentours, au sein des locaux de l’école communale. Dans une dynamique de mutualisation, elle développe depuis plusieurs années des activités avec les habitants et acteurs de la commune (pompiers, boulangers, associations locales…).
L’association emploie aujourd’hui une directrice, trois animateurs réguliers sur les vacances et le mercredi, des saisonniers en Juillet et Août et une employée polyvalente.